Historique

Né en octobre 2006, le Groupe Orolia, spécialisé dans le spatial, la défense et les télécommunications, s’introduit en Bourse en Juillet 2007 pour conquérir le marché de la défense et de la sécurité américain. En moins de 6 ans, Orolia va déployer une stratégie croissance externe audacieuse et réaliser successivement 8 acquisitions. Tout en élargissant sa présence internationale, les différentes acquisitions de sociétés ou d’actifs vont rapidement permettre au Groupe de s’imposer comme le n°2 mondial sur son cœur de métier historique du temps ultra-précis, puis d’étoffer son portefeuille technologique et rentrer de plain-pied dans un secteur adjacent : celui du positionnement et de la géolocalisation. En 2009, le Groupe va ainsi changer de dimension en doublant de taille avec les acquisitions successives de deux acteurs majeurs des balises de détresse, devenant le n°2 mondial du secteur.

Après une période de consolidation de ses activités, le Groupe acquière en juillet 2012 la société Boatracs Inc. Cette opération, qui s’inscrit dans la stratégie d’acquisition et de montée dans la chaîne de valeur annoncée par le Groupe, permet à Orolia de se renforcer dans le domaine des solutions pour les professionnels exploitant des infrastructures et systèmes critiques dans des endroits reculés, et de rentrer en phase de conquête de leadership mondial en développant un portefeuille de solutions télématiques de «Tracking et Monitoring» plus globales. Avec l’acquisition de Techno-Sciences, la division McMurdo du groupe Orolia est ainsi devenu le n°1 mondial des technologies COSPAS-SARSAT de recherche et de sauvetage.

Avec un effectif de 380 salariés, composé en très grande majorité de cadres et techniciens, Orolia a réalisé un chiffre de 72,6 millions d’euros en 2013. Cette réussite entrepreneuriale est l’œuvre d’hommes et de femmes qui partagent la même culture d’entreprise orientée vers la recherche permanente de l’innovation et de l’excellence opérationnelle au service des clients.

2014
  • Septembre : Techno-Sciences Inc. Remporte l’appel d’offres de 13 M€ d’Euros de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande pour le déploiement de leur infrastructure nationale de recherche et sauvetage par satellites de nouvelle génération
  • Mai : Closing Techno-Sciences Inc. Le groupe devient le n°1 mondial des technologies COSPAS-SARSAT de recherche et de sauvetage
2013
  • Signature d’un protocole d’accord en vue de l’acquisition de la société américaine Techno-Sciences Inc. Cette acquisition fera d’Orolia le n°1 mondial des technologies COSPAS-SARSAT de recherche et de sauvetage
2012
  • Acquisition de la société américaine Boatracs Inc., un éditeur de solutions M2M pour le secteur maritime
  • Pour la 2ème année consécutive, Prix Deloitte Technology Fast 50 2012 : Fast 5 des grandes entreprises
2011
  • Acquisition des actifs de Sarbe (UK), le spécialiste anglais des balises de détresse militaires
  • Membre de la délégation française du G20 YES de Nice
  • Prix Deloitte Technology Fast 50 2011 : 1° prix Aéronautique et 3° prix Fast 5 des grandes entreprises
2010
2009
  • Acquisition des actifs de la société Rapco Electronics (UK)
  • Acquisition de la ligne de produits Générateurs de Signaux GPS de Space System Finland (FIN)
  • Acquisition des sociétés Kannad (F) et McMurdo (UK) : Orolia devient le n°2 mondial des balises de détresse
  • Fusion de Pendulum Instruments et de Spectracom.
2008
  • Acquisition de la société Pendulum Instruments (S), leader européen du test et mesure Temps-Fréquence
2007
2006
  • Création de T4Science (CH) une joint-venture entre Temex, les principaux actionnaires de Vremya CH et Timetech GmbH
  • Naissance juridique du Groupe Orolia, par essaimage du pôle Timing et Synchronisation de Temex
2005
  • Acquisition de la division Synchronisation de Martec Tekelec
  • Systèmes (F), qui devient Temex Sync
2003-2004
  • Acquisition en trois étapes de Temex Neuchâtel Time (CH)